Fondateur, mc, et producteur du Klub. Son flow a souvent été critiqué: on retrouve chez Fuzati -son pseudonyme vient de Dino Buzati, un auteur italien- la volonté d'avoir de vrais textes compréhensibles à la première écoute, sans se cacher derrière une quelconque technique, mais plutôt derrière un masque. Il le porte avec un chapeau (ou visière, au choix), pour rappeler aux auditeurs qu'il s'agit d'un personnage -même s'il s'inspire de sa vie- et qu'il faut se concentrer sur ce qu'il dit. Ce masque, c'est aussi parce qu'on ne le calculait pas à l'époque, et pour que sa boulangère continue à lui faire la gueule chaque fois qu'il va acheter son pain. On lui a aussi reproché d'être originaire de Versailles, une petite ville "où il ne se passe rien" en France près de la capitale, loin des banlieues, des cités, et finalement de tous les clichés hip-hop. Epaulé au départ par Orgasmic pour les productions, il a choisi après son départ de revenir aux bases classiques de cette musique: un sample, un beat, une voix. Il a aussi été journaliste dans Clark magazine (ce qui lui a permis de rencontrer MF Doom et Jonathan Lambert).


Au départ, Orgasmic est le DJ de scène de TTC. Il devient ensuite le producteur (ses premières compositions ont été faites avec Fruity loops !) et DJ du Klub des Loosers jusqu'en 2001. Sa musique est peut être celle qui a le mieux refleter le Klub, du moins une partie, ce petit quelque chose de glaucque et malsain. Au moment où il quitte Fuzati, son premier mix sur CDR sort, Orgasmic le Toxicologue est secrètement amoureux de vous., qui se termine avec un inédit du Klub des Loosers qui porte le même nom, une sorte d'hommage à son DJ et sur ses non-expériences amoureuses, mais tout le monde s'y reconnaitra un peu, comme souvent. Orgasmic s'est ensuite concentré sur TTC., il pose les scratchs sur leur second album Bâtards sensibles., et fait parti avec TTC, Fuckaloop, et Siskid, d'un collectif de DJ, la Superfamilleconne. (référence à vous savez quelle console), qui aujourd'hui organise une soirée tous les mois.


Sur le label Kerozen, il sort avec Tékilatex la mixtape L'antre de la folie. Plus tard, il participe à L'Atelier. (qui réunit également Tékilatex, Fuzati, Cyanure, et Fuckaloop), et invite Fuzati sur son projet Gravité Zéro. avant de participer au mixage et à la réalisation avec Fuzati du maxi La femme de fer (il apparait aussi dans le clip) et du premier album Vive la vie l'album a été enregistré dans son studio, à Vitry).


DJ actuel du Klub des Loosers, et membre du groupe turntablist Langage Computer avec John Bloug. En avril 2003, on pouvait déjà écouter un morceau turntablist de lui-même et Orgasmic (Metalcrabs, avec Fab normalement), Speechless, sur la compilation Panic Room. Il apparait aussi dans le clip de La femme de fer.


Grekfrite était l'émission hip-hop de Canalweb..animée par Tékilatex (TTC..) à l'époque. Fuzati le connaissait déjà à l'époque depuis des années et était régulièrement invité dans ses émissions pour des freestyles, avec parfois Orgasmic aux platines. C'est aussi Tékilatex, avec James Delleck, qui a permis au Klub de faire leur première apparition sur une mixtape, L'antre de la folie, avec L'hymne. Les membres de TTC. ont posé avec Fuzati sur plusieurs mixtapes, notamment un morceau avec aussi Cyanure (ex-membre d'ATK.), que Tékilatex encore une fois a présenté à Fuzati (ils ont ensuite fait un featuring ensemble, Une minute à l'écran, étant tous les deux fans de Star Wars.). Tous les trois ont aussi présenté au projet L'Atelier. Fuzati apparait également dans un clip de TTC, (Je n'arrive pas à) danser.


Producteurs de L'Atelier. (de gauche à droite : Cyanure, Fuzati, Tekilatex (avec Tacteel au dessus), James Delleck, et Paraone). Paraone a ausi produit Baise les gens. -que Tacteel a remixé-, et c'est LE titre qui a fait parlé du Klub des Loosers. Sorti au départ sur la compilation Projet Chaos, Fuzati a fait appel à Jonathan Lambert, rencontré lors d'une interview pour , qui crie les "baiser" sur le refrain.